Set Primary menu by going to Appearance > Menus
0001-47759199

A propos

Bienvenue dans le jardin des intelligences! Suivez et soutenez L’idée : utiliser le jardin comme outil de développement social, éducatif, de bien-être psychologique et physique de tous.

Je suis Marina, j’ai mis les pouces dans la terre depuis toute petite. Petite fille de paysans, j’ai grandi avec les poules, les pommes qu’on ne trouve pas au supermarché et les vendanges à la main. Je garde le souvenir du 1er rosier offert par ma maman et planté dans mon petit carré réservé à mon usage personnel dans le jardin de mon père. Je garde le souvenir des élevages de fourmis (ou d’escargots, selon la saison!), d’un sauvetage de chauve-souris blessée, des soirs d’été passés dans les cerisiers (et du mal de ventre après!) et des recettes à base de bouillie terre/pissenlit.

Depuis 8 ans je cultive mon propre jardin. D’abord avec un jardin très classique, dans une relation conflictuelle entre le cœur et la raison : utiliser un motoculteur, passer du temps à arracher les mauvaises herbes, se battre avec une terre sèche et exigeante. Après avoir décidé de vendre une partie de notre terrain, nous nous sommes retrouvés avec une pelouse et une petite marre. Sans jardin. Nous avons alors exploré Internet à la recherche de solutions économes en temps et en énergie et sommes arrivés au principe de permaculture. Entrer dans la permaculture, c’est comme changer de religion, il faut réapprendre des principes nouveaux. Et se questionner. Toujours. D’une simple pelouse nous sommes passés en 2 années à un jardin alliant plaisir de jardiner et plaisir des yeux.

Nous n’utilisons pas de motoculteur, seulement la tondeuse pour les allées et le petit bout de pelouse gardée pour les parties de foot des enfants. Le désherbage manuel nous prend très peu de temps (2 ou 3 fois par an + quelques brins d’herbes ici et là). Les abeilles, les papillons, les reinettes, les libellules sont nos hôtes.

En parallèle de tout cela, j’ai travaillé dans la communication (milieu dans lequel je ne me suis jamais reconnue…ou que je n’ai jamais compris!), je suis passée par des expériences dans la banque(!), j’ai passé un certificat de conseil en vente de produits bio. Et puis ce fut la découverte de l’enseignement : dans des classes de primaires, j’ai eu un véritable coup de foudre pour la joie intense que la transmission et le savoir partagé peuvent procurer. Cet enrichissement, je le garde depuis. Je ne faisais que des remplacements et le passage du concours me semblant difficilement accessible (j’ai un blocage je pense avec les concours!), je suis ensuite allée vers la gestion de projets de formation pour adultes, milieu composé des méandres de la formation continue et de complexité financière…). Je me suis beaucoup questionnée (c’est un euphémisme!) sur l’avenir de nos enfants, les difficultés rencontrées par certains enfants touchés par des handicaps, ou encore ceux pour lesquels l’école reste abstraite. J’ai échangé avec des parents, des enseignants, des professionnels. Je me suis documentée. Et puis, je me suis observée, et j’ai compris combien jardiner m’était vital, combien notre lien à la nature est vital aussi (et je dis bien VITAL, pas essentiel), j’ai observé le bien-être que les enfants ont à être au contact de la terre, à l’air libre. Et par tous les temps!

Au regard des mes expériences en éducation, de mes partages, de mes observations, de mes formations aussi en psychologie et neurosciences, je souhaite mettre en place un outil au service de tous. Le jardin des intelligences est un projet qui vise à développer des jardins adaptés à chaque public demandeur, parce qu’on ne peut pas généraliser un concept de jardin, celui-ci doit être adapté à son/ses utilisateurs. Je ne sais pas encore comment le projet pourrait prendre forme, mais l’idée et l’envie sont là.

Je me forme en ce moment à la diététique et la nutrition.

C’est avec beaucoup de plaisir et d’humilité que j’accueille aussi vos commentaires, vos partages, vos avis, via ce blog ou les réseaux sociaux (la page Facebook entre autres).

Et puis, comme j’adore cuisiner, petit plus de la maison : vous trouverez aussi des recettes du jardin dans la rubrique « savourer« !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

%d bloggers like this: